[ INTERVIEW ] D. LARIVIERE, nouveau Directeur de l’hôpital Schuman

with Pas de commentaire

David LARIVIERE s’est vu confier, par Régis MOREAU, Directeur Général des Hôpitaux privés de Metz, la Direction de l’hôpital Robert Schuman, dont les travaux d’extension avancent à grands pas. Il succède à Sébastien NONY parti prendre de nouvelles fonctions hospitalières en région parisienne.

David LARIVIERE a rejoint les Hôpitaux Privés de Metz le 1er mars 2019 en qualité de Directeur de l’Hôpital Robert Schuman. Ancien cadre du ministère de l’Économie et des Finances, il entre à l’École des Hautes études en Santé publique en 2010 pour suivre la formation des Directeurs d’hôpitaux.

Après près de 10 ans d’expérience acquise dans les hôpitaux publics (APHP, CH Le Mans, CHR Metz-Thionville, CHU de Strasbourg) autour de fonctions axées sur la transformation, la stratégie et la gestion financière, il rejoint désormais notre établissement de santé privé d’intérêt collectif (ESPIC), où il sera en particulier chargé de coordonner la fin des opérations d’extension de l’hôpital Robert Schuman et préparer avec les équipes les nouvelles organisations et les opérations de déménagement.

Les travaux d’extension de l’hôpital Robert Schuman, pilotés par Marc JUNG, font désormais émerger de terre de beaux bâtiments. Vous trouverez davantage d’informations dans l’Espace chantier.


Questions à David LARIVIERE

Qu’est-ce qui vous a donné envie de venir aux HPMetz ?

J’ai eu l’occasion de découvrir le fonctionnement des Hôpitaux Privés de Metz à l’occasion de travaux de thèse de doctorat que j’ai initié en 2016. A cette occasion, j’ai rencontré M. Moreau qui m’a présenté le fonctionnement des HPMetz. J’ai alors pu constater que les HPMetz constituaient une association dynamique, dont les organisations s’inscrivent pleinement dans une recherche permanente de bienveillance et de modernité.

Directeur d’hôpital public, je considère que le système hospitalier doit se transformer en profondeur et tendre, dans un contexte de ressources de plus en plus contraintes, vers de nouvelles organisations innovantes. Toutefois, si la bonne gestion des ressources de l’hôpital est indispensable pour assurer la pérennité des soins à apporter à nos patients, il ne faut l’envisager que dans le respect des valeurs des institutions fondatrices, telles que la bienveillance ou encore la meilleure prise en charge médicale pour tous.

Avoir l’opportunité de rejoindre les HPMetz, c’était finalement pour moi l’occasion de mettre en pratique mon engagement et mon expérience au service des équipes qui participent à cette vision de l’hôpital.  

Vous prenez vos fonctions dans une période où les projets d’évolution pour Robert Schuman sont très importants. Quel est votre sentiment par rapport à cela ?

La maison des consultations, mars 2019

C’est une chance de rejoindre un établissement qui s’inscrit dans une telle dynamique. Le monde évolue rapidement et nos organisations doivent suivre la même démarche. Le regroupement de plusieurs spécialités sur le site de Robert Schuman donnera à notre établissement une identité forte sur le territoire, dans la prise en charge de la cancérologie, la chirurgie et les maladies systémiques.

Ce regroupement donnera plus de lisibilité aux parcours de nos patients et permettra aux équipes de mieux travailler ensemble, autour de lieux partagés, et en particulier à la maison des consultations et dans les secteurs ambulatoires. Un projet architectural est toujours un moment fédérateur dans la vie d’un établissement.

Il permet aux équipes de prendre du recul sur leur pratique et de traduire à travers des murs, leur vision des conditions de bonne prise en charge des patients. Les efforts de bonne gestion de ces dernières années ont permis de financer ces projets et je m’inscris dans cette démarche.

Pour vous, qu’est-ce qu’un bon directeur d’hôpital ?


La fonction de Direction conditionne finalement la dynamique dans laquelle l’établissement doit s’inscrire mais elle ne doit surtout pas être déconnectée de la réalité du terrain. C’est donc pour moi un jeu d’équilibre passionnant dans lequel il faut savoir tenir compte des enjeux stratégiques et financiers dont le Directeur doit être le garant pour assurer la pérennité de l’établissement, mais aussi des besoins des équipes pour créer les meilleures conditions possibles pour leur permettre de faire ce qu’ils font le mieux : prendre soins de nos patients.

Ma vision du métier de Directeur d’hôpital, c’est d’être au carrefour entre définir et donner le cap, montrer la direction des objectifs stratégiques dont l’hôpital a besoin pour évoluer et continuer à se développer et une présence permanente sur le terrain, auprès des équipes, à leur écoute et à leurs côtés pour conduire les projets et leur expliquer le sens des objectifs à atteindre.

Le ou les premier(s) projet(s) que vous allez mettre en place ?

A mon arrivée, de nombreux projets étaient déjà engagés et je m’attacherai à les poursuivre avec la même énergie et la même détermination que celle que M. NONY avait mobilisée pour les mettre en œuvre.
Mais si je devais identifier une priorité, il s’agirait bien sûr de préparer avec les équipes les organisations nécessaires au fonctionnement de Robert Schuman phase 2 :
– accompagner les équipes dans le changement, qui est à la fois source d’impatience, d’enthousiasme, mais aussi pour certains d’inquiétudes,
– organiser le fonctionnement de la maison des consultations,
– travailler avec les équipes sur le fonctionnement du bloc opératoire pour créer les conditions d’accueil des équipes de chirurgie de Belle-Isle, 
– imaginer de nouveaux modes de prise en charge en ambulatoire, car pour moi, les HPMetz et l’hôpital Robert Schuman ont toutes les armes et les compétences pour se concentrer sur la prise en charge dans nos murs des patients les plus lourds et pour créer les conditions d’une prise en charge hors les murs la plus sécurisée possible (consultations, ambulatoire, radiologie, HAD…)

Une dernière chose à ajouter à propos de votre arrivée ?

Je souhaiterai remercier chaleureusement l’ensemble des équipes des HPMetz pour leur accueil et l’attention qu’elles m’ont accordé dans le cadre de mon parcours de découverte de leur activité, de leur environnement et pour m’avoir fait partager la fierté qu’ils ont pu manifester d’exercer dans cet établissement.


Le projet Schuman 2 m’offre en effet la possibilité de travailler dès à présent avec des équipes qui auront vocation à rejoindre l’hôpital Robert Schuman en 2021 et la préparation de cette évolution et des futures collaborations entre les services concernés fait partie de mes principales priorités.


Illustration représentant Marcel PROUST

Questionnaire de Proust pour mieux connaître M. LARIVIERE
Le principal trait de mon caractère : déterminé
La qualité que je préfère chez les autres : la bienveillance
Ma lecture du moment : Sarra de David Gruson
Une musique : Rock around the clock
Un film : Bohemian Rapsody
Un plat préféré : la tarte au Maroilles
Un vin : Hautes Cotes de nuit
Mes héros dans la vie réelle : Steve Jobs
Une devise : Ce qui ne te tue pas te rend plus fort

HPNews

GRATUIT
VOIR